Si vous êtes un aficionado de la mode, vous n’êtes pas sans savoir qu’aujourd’hui s’achève l’une des grand-messes du genre : la Fashion Week de Paris.
Dans la majorité des media (oui, oui « media », je suis un latiniste acharné), on vous bassine avec le point de vue des stars qui vont s’afficher à la Fashion Week, les déclarations ou les caprices des créateurs, et les « dérapages » prétendus des mannequins : trop gros(ses), trop de coke, pas assez, trop jeunes, trop maigres, trop sexués, pas assez, etc.

Vice vous propose plutôt les témoignages de la vie en enfer des stagiaires et assistants, des petits et des laissés pour compte, en résumé.

Cliquez donc ici pour lire l’article, Walliforniennes et Walliforniens.

Commentaires