Trois jours : trois jours que je tourne ce sujet en boucle « L’alcool et les super-héros » et impossible de trouver par quel bout l’attaquer.  La faute au thème de ce Now : trouve-moi un truc qui claque, geek, un peu out of space.

Trois jours, que j’étudie leur parcours, leur vie et pas un de ces foutus super-héros de mes deux n’est venu me souffler l’Idée. Ni Spider-man, bien trop clean et trop jeune pour picoler, ni Green Lantern, saleté, ni même Iron-man, sans doute occupé à se torcher méchamment à n’importe quel whisky brûlant.  Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit, et tout ce que la grosse machine Disney a lissé, faisant de Tony un hédoniste buveur de champagne et collectionneur de crus bourguignons. Faire trempette du bout des lèvres dans le mâcon-villages de Jadot serait son genre ? Non, le Stark est un alcoolo, un mec capable de se mettre des murges terribles et à n’importe quoi, en plus ! A interlope merlot, gueule de bois costaude…

IronManDrinkingSacrafice

Ironman, Fear Itself, Marvel comics

Lisez les comics, vous verrez son vrai visage !

Et encore, il recrute des types presque pires que lui : prenons Ant-man. De son vrai nom Hank Pym, ce chimiste et biologiste a découvert des particules baptisées « Pym » (bonjour la mégalo) qui lui permettent de réduire sa taille, mais pas ses troubles de la personnalité et son alcoolisme. Violent, poivrot : la gueule du super-héros quoi !

L’écurie Marvel est pleine de troufignons sauveurs de l’humanité mais pochtrons au dernier degré.

carol

Un exemple encore ? Varions les plaisirs, parlons de Carol Danvers, miss « Multiples identités » : Binaire, Miss Marvel, Captain Marvel ou Warbird, pas sûr qu’elle sache encore qui elle est et quel genre de superpouvoirs elle a, hormis celui de vider les boutanches plus vite que quiconque. Elle assure peut-être en tant que super-héroïne, mais elle a la dalle en pente.

Serait-ce charitable de parler de Pip, le troll ? Après tout, lui ne se prétend pas super-héros : avec ses oreilles longues et pointues, ses pieds en forme de sabots, et son appétit vorace pour luxure et picole, on ne voudrait de toute façon pas le croire. Mais s’il en est là, avec cette apparence dégueulasse et ce degré d’ivrognerie et de crasse, c’est à cause de la bière : celle qu’il a bue jusqu’à l’évanouissement dans un campement de trolls. Lui, Laxidazien plutôt aisé et oisif, passant sa vie à peindre, est devenu par les propriétés mutagènes de cette ale du démon, un troll dégénéré. Désormais il ripaille, rote et pète de planètes en planètes.

supermanQu’au cours de ces voyages il aie trinqué avec Thor ne serait qu’à moitié étonnant : le nordique aime   boire : ambroisie, bière, ou autres liquides fortement alcoolisés inconnus chez nous, et tant mieux. Si Thor soufflait dans le museau de n’importe quel humain normalement constitué après avoir bu un de ces tord-boyaux, celui-ci tomberait sans doute raide.

Alcool et super-zéros ? Un nom vient aux lèvres : Wolverine. Wolvie pour les intimes, ou Serval pour les francophones. Le serval ou glouton est un gros carnassier d’Amérique du nord : ça lui va rudement bien. Notons qu’il a failli s’appeler « blaireau » ce qui lui aurait peut-être appris l’humilité. Wolvie est arrogant, secret, brutal même et par dessus-tout, il boit comme un trou. Ne tentez jamais le jeu à boire avec lui : son pouvoir de régénération l’empêche d’être bourré. Cela rendrait quiconque super-heureux : picoler absolument ce que l’on veut, en faisant tous les mélanges possibles, dans les quantités que l’on désire sans jamais avoir la gueule de bois ! Le pied, non ? Ça rend Wolverine juste ronchon.

Mais et Superman, Batman ? Ils ne roulent pas pour la même team. Chez DC, on déplore moins de soûlards, c’est ainsi.

D’ailleurs, Superman ne boit jamais, tu parles d’un mec fun. La seule fois où on a vu Superman se défoncer la gueule, c’est parce qu’il avait été contaminé par de la Kryptonite artificielle, qui l’avait rendu maléfique : une belle cuite dûment arrosée au Johnny Walker Red.

Batman ne boit pas mais Bruce Wayne, si. On a beau prétendre que ce sont deux personnes bien différentes, je penche plutôt pour « schizophrénie aggravée ». C’est tellement louche que même Bruce ne sait plus où il en est : il semble évoluer dans des mondes parallèles où un coup il est abstinent total, et une autre fois il siffle sans se faire prier champagnes et vins plutôt classes, voire un brandy servi rafraîchi par Alfred.

Batman - Darknight 1 - Franck Miller
Batman, Darknight, Frank Miller

Les nanas aussi boivent ! Ce n’est pas parce que la plupart d’entre-elles se la jouent Sainte-nitouche que c’est ce qui se passe en réalité. Qui dit que WonderWoman ne s’enfile pas à l’occasion un gin-to bien tassé, Catwoman du rhum brun ou que Poison Ivy n’a pas un penchant pour la Guinness ? Elles savent juste effacer les traces, les guêpes. Être plus malignes, quoi.

A force de patiner, j’ai soif. On s’en jette un petit ? Barman, à ton blender !  Peu de chances qu’un super-héros se mette à siroter des cocktails, avec une fichue garniture de fruits et une paille ou ce genre de conneries. Pourtant le site The More I Arty répertorie des mixtures évoquant principalement les Avengers. On peut se dire que n’importe quelle boisson vaguement psychotrope avec un morceau de kiwi pourrait s’intituler « TheHulk » et que dans le « Captain america » la dose de grenadine est quasi létale mais autant ne pas mourir idiot.

Cliquez sur l'image pour découvrir les cocktails

Cliquez sur l’image pour découvrir les cocktails

Au top des boissons préférées de super-héros, on a la bière, le whisky et les alcools forts, et encore la bière. La faute à Wolverine qui engloutit cette dernière par barils, sans doute. Un petit malin brésilien du nom de Butcher Billy, a donc créé ces supers-bières because no one ever made superfriends by drinking milk.

Mais apprêtez-vous à être déçus : impossible de les goûter, c’est juste un délire de designer.

bieres-super-heros

Clique si tu veux… Ou pas.

 Le pinard dans tout ça ? On le voit, les super-héros le boudent plutôt, en général. Tous, sauf un irréductible gaulois. Ça m’aurait étonné, tiens. Comment venir à bout de Super-Dupont ? Boire du pommard avec des glaçons !

Superdupont Super Dupont contre Bruce Lee, Marcel Gotlib

En tous cas, je vous déconseille fortement de tenter les mélanges d’acides concoctés par les chercheurs du StarLab pour que Flash puisse goûter à la superIvresse quelques secondes et j’espère ne pas vous avoir donné mal au crâne avec cette balade éthylique.

Quant à mon super-pouvoir à moi, c’est de faire disparaître le vin, bien entendu !

 

livrepotions

Le vrai bon plan se trouve peut-être dans Gastronogeek, le livre des potions qui recense plus de 70 recettes à boire, autour de plus de 50 séries ou personnages. Les comics sont bien évidemment présents, à la pelle : qui veut goûter à la Forteresse de Solitude de Superman ou aux mystérieuses billes noires de Dark Knight ? Attention, certains cocktails réveilleraient des morts, à shaker avec précaution.

Le Livre des potions, T. Villanova et S. Simbo, éditions Hachette pratique

 

 

Commentaires