Comme chez Nowmagazine, nous apprécions les Wallifornien(ne)s qui aiment entreprendre et que nous abritons une fashionista incurable dans l’équipe rédactionnelle, nous allons vous parler un peu de cette espèce que l’on rencontre de plus en plus sur les internettes (et même dans les émissions télévisées de danse, à s’t’heure), j’ai nommé les blogueuses mode. Chaque semaine, nous mettrons donc en lumière une de ces créatures, qui, tel l’oiseau de paradis, vous régalent régulièrement de leur plumage, ainsi que de leur ramage.
alessia
Si vous ne la connaissiez pas encore, meet Alessia, la taulière du blog Drink & Lipstick souvent cité comme une des références par les spécialistes du genre, c’est à dire du blog mode. En toute simplicité, Alessia se transforme tour à tour en conseillère pour vos tenues, en exploratrice des derniers trends lifestyle, en photographe ou encore en globe-trotteuse. Son talent, sa fraîcheur pétillante et son naturel palpables dans les écrits et les photos produits sur son blog lui ont d’ailleurs ouvert les portes vers les sommets de sa passion puisqu’elle a même été jusque à attirer l’attention de la maison Gaultier, en passant par de nombreux magazines comme Flair, Lou ou encore des marques de produits de beauté comme Nivea, rien de moins. Suivant la tendance actuelle, elle s’est également attaqué à la production de vidéos sur la plateforme Youtube, reprenant les concepts qui ont fait le succès de son blog.

Comme elle est partageuse, Alessia, elle organise aussi de petits concours qui vous permettent de gagner toute une série de goodies que ses sponsors lui envoient et elle fait également la promotion de tous les événements ayant lieu dans la région touchant de près ou de loin à la mode ou au lifestyle. Quand on sait que cette charmante jeune femme a à peine 25 ans, il n’est pas idiot de se demander où elle s’arrêtera.


Retrouvez Alessia sur :
http://www.drinklipstick.com
Facebook
Twitter
Youtube
et sa page de photographe, ici.

Texte : Pierre H.
Photos : Jehanne Moll
Vidéos : Caroline Dehareng et Alessia herself.

Commentaires