Little Leo finally gets his golden toy !

J’aurais voulu vous dire que cet article était le résultat d’une longue nuit blanche devant la cérémonie des Oscars mais non, je n’ai pas eu la force… Je m’en voulais déjà de ne pas m’être levée pour voir la lune rouge le 28 septembre, aujourd’hui je m’en veux encore plus d’avoir manqué cet évènement! 

Hier soir, le monde entier attendait ce moment. Tout le monde frissonnait d’impatience aux quatre coins du monde. La 88ème cérémonie des Oscars aux États-Unis attendait un évènement unique, oui oui ! 22 longues années après sa première nomination aux Oscars, c’est enfin arrivé… C’était la consécration de Leonardo DiCaprio pour sa prestation dans le film The Revenant. Son nom est cité par Julianne Moore, le public (devant et dans la TV) hurle, Leo est le roi du monde l’espace d’un instant. On le croyait maudit, pauvre Leo, et la toile s’en amusait depuis des années. Mais ne perd-il finalement pas un statut particulier que personne ne pouvait lui voler ? L’homme sans Oscars ? Congratulations Leo, aujourd’hui tu es comme tous les autres !

                       leo 1    leo 4

https://media.giphy.com/media/xT9DPrZ4iEj2Jb6PXa/giphy.gif

Retour sur LE film de sa carrière

Inspired by true events, ça c’est le nouveau truc à la mode. Allez au cinéma, lisez un livre, regardez la TV, vous verrez, tout ce qui est réalisé aujourd’hui est inspiré de faits réels. A PART CA! The Revenant est sans conteste à couper le souffle, pour beaucoup de raisons : pour ses images bluffantes, d’une beauté impressionnante, ces paysages d’ailleurs, pour ces moments choquants, pour tout ce sang, ces bruits d’ambiances angoissants, ces acteurs poignants, un Leo au sommet de son art (et plus haut encore), un Tom Hardy à son image (This guy rocks!), un ours effrayant et convaincant qui volerait presque la vedette à notre Leonardo, deux heures et trente minutes, comme si on était, stressantes, captivantes, haletantes… 

Mais ce qui lui vaut ce fameux tant attendu Oscar, ce sont certainement aussi les conditions de tournage qui étaient, selon les rumeurs, cauchemardesques. Le premier obstacle au bon déroulement du tournage a d’abord été la météo. Les premières scènes filmées ont été tournées au Canada dans des zones enneigées où la température est très basse. Le thermomètre est parfois descendu à -40°, les équipements et les acteurs étaient gelés, déplacer la caméra était mission presqu’impossible. Mais la neige a peu à peu fondu alors qu’il restait la scène finale à filmer.

« La neige a fondu, littéralement, devant nos yeux. Nous avons vécu le réchauffement climatique; nous planifiions de filmer la scène finale dans un emplacement qui aura de la neige … Mais il y avait des abeilles »

confie le réalisateur Alejandro Inarritu à The Hollywood Reporter. Du coup, on comprend mieux le discours de Leo. Autre problème rencontré, la lumière naturelle. Trop perfectionniste peut-être, Alejandro ne voulait voir ses scènes qu’avec la lumière du jour, ce qui réduit considérablement les heures de tournage. On parle de 4 heures par jour seulement… On les plaindrait presque hein oui ?

Ce n’est plus un secret pour personne, The Revenant vaut le coup d’œil et le ticket de cinéma. Alors que je n’avais aucune envie d’aller le voir, je me suis laissée convaincre. Une fois assise dans mon siège, ça commence. Quelques minutes passent, puis 10, puis 20, puis en fait, je ne les compte plus parce que j’adore ce que je vois, ce qui défile devant mes yeux, ce que je découvre, ce qui me surprend car oui, je suis surprise ! Je n’avais pas été voir la bande annonce, je ne savais donc pas du tout à quoi m’attendre ! The Revenant est donc une belle surprise, une belle découverte et se place d’ores et déjà, pour moi et beaucoup d’autres apparemment, parmi les meilleurs films de l’année 2016. En sortant de la salle, tout le monde se dit « S’il n’a pas l’Oscar cette fois-ci, il ne l’aura jamais… » parce que, oui, tout le monde est séduit.

Minuscule bémol : Âmes sensibles s’abstenir… à aucun moment il n’est précisé que certaines scènes sont très dures à regarder, notamment avec les animaux. Mais c’est vraiment parce que je cherche la petite bête hein…

Et les autres ?

Pour ceux qui n’ont, comme moi, pas eu le courage de rester éveillés toute la nuit, voici quelques résultats de la 88ème cérémonie des Oscars :

Meilleur film : Spotlight
Meilleur réalisation : Alejandro González Iñárritu pour The Revenant
Meilleure actrice : Brie Larson
Meilleur scénario original : Spotlight
Meilleur scénario adapté : the Big Short
Meilleur décor : Mad Max
Meilleure photographie : The Revenant
Meilleurs effets visuels : Ex Machina
Meilleure musique de film : Les Huit Salopards
Meilleur film d’animation : Vice-Versa
Meilleur film documentaire : Amy

Pour connaître la réaction de Leo, foncez sur sa page Facebook !
Et CADEAU, la liste des meilleurs tweets sur DiCaprio pendant la soirée des Oscars.

Allez, salut.

Crédit photos :
© www.thesun.co.uk
© www.buzzfeed.com
© www.foxmovies.com

Commentaires