Ils sont jeunes, ils sont musiciens mais surtout, ils sont liégeois et ça c’est une fierté ! Ils se faisaient connaître en 2012 grâce à leur premier album Domino qui leur a fait faire le tour de l’Europe avec une tournée de 120 dates.

Aujourd’hui, ils reviennent et brisent 2 ans de silence, de réflexion, de remise en questions. Les représentants belges du genre indie/folk se réveillent enfin avec un second album Shelter. WARNING : vous allez aimer.

Shelter cache dans sa pochette 11 morceaux. Mais celui qui est mis sous les projecteurs avant tous les autres, c’est America. Doux, mélodieux, la voix de Thomas Medard glisse sur les accords de guitare, la batterie les rejoint et la sauce prend instantanément comme on dit, Dan San est de retour et ça fait l’effet d’une soupape de décompression. On part en balade et le groupe liégeois nous donne, une fois de plus, cet effet de F R E E D O M tout en nous tenant la main. Écoutez mais regardez aussi ! On en reparle après…

On en parle de ce clip si beau, si lumineux, si calme, si dansan(t) ?

Réalisé non pas en Amérique comme le titre voudrait nous le faire croire mais sur des routes bien plus proches de chez nous, les jeunes liégeois ont sillonné la France, l’Allemagne, la Suisse et bien sûr la Belgique. Le clip est en fait réalisé par Sauvages! Sauvages!, un collectif liégeois (again) de video makers. Time-lapse, ralenti, à l’endroit, à l’envers, tout y passe, subtilement, calmement, tranquillement. Un clip qui fait penser à l’été, aux soirées avec les potes, aux week-ends où on ne regarde pas sa montre, aux longues journées, au soleil qui se couche tard, aux petits déj sur la terrasse. America nous plonge dans une ambiance qu’on aime, dans une mélancolie joyeuse, dans la nostalgie estivale. MAIS la principale qualité de Dan San, c’est qu’ils laissent l’entière liberté d’interprétation à ses auditeurs et ça, on adore.

Shelter c’est America mais pas que… 
L’album cache également :

RED LINE, des notes joyeuses, des murmures, du silence, de la délicatesse
THE CALL, un duo de voix envoûtant, on pense inconsciemment à Boyhood mais aussi à Angus et Julia Stone
OCEAN, électrique, rapide mais lent, surprenant
SEAHORSE, comme un appel à l’aide, rythmé, parfaitement agencé
SOMEWHERE, pour lequel on s’abandonne sans réfléchir

Shelter, c’est un road trip entre potes, qu’on fait pour oublier le quotidien, respirer un nouvel air, voir de nouvelles choses. On ne sait pas où on va, ni comment on y va, ni pourquoi on y va, et c’est ça qui nous plait. Shelter, c’est un lâcher-prise à ne rater sous aucun prétexte. Pas d’excuse !

Je ne vous dévoile pas tout. Maintenant que vous avez l’eau à la bouche, la suite se trouvera dans les bacs le 11 mars.

Notre groupe belge a déjà repris la route pour des dates de concerts que vous allez aimer puisque c’est bientôt et que c’est tout près de chez vous, ils appellent ça Dream Tour :

7/03 | Bruxelles La Tricoterie
8/03 | Liège Yourte du théâtre de l’être
10/03 | Namur Musée Felicien Rops
11/03 | Eccaussines Eglise St-Remy
12/03 | Charleroi Musée de la photographie
8/05 | Bruxelles Nuits Botanique

 Pour suivre leur actu, c’est par là que ça se passe : Facebook et leur site de stars.

Allez, salut.

Crédit photos : © www.vebidoo.com

Commentaires