Ce week-end, à Paris, le tatouage était une fois de plus mis à l’honneur. La Grande Halle de la Villette accueillait le Mondial du Tatouage pour sa 4ème édition. Un évènement incontournable pour les amoureux du tattoo, les inconditionnels de l’encre sous la peau. C’est Tin-Tin, le grand maître du tatouage parisien, qui est à l’origine de cette organisation de grande ampleur. Pour ce tatoueur de renom, c’est un combat permanent pour faire reconnaitre son métier comme de l’art.

Petit cours d’histoire pour les incultes, petit rappel pour les initiés.
Le mondial du tatouage est en fait une vieille organisation qui a été oubliée, abandonnée, délaissée pendant 13 ans. En 2013, le tatoueur Tin-Tin fait le pari de la réanimer pour rassembler des artistes des quatre coins du globe. Défi réussi. Le Mondial renaît de ses cendres… si bien qu’en 2015, il intègre la Grande halle de la Villette dans son intégralité et bat le record mondial (c’est le cas de le dire) d’affluence. Aujourd’hui, cet évènement s’est imposé comme la référence pour tous les tatoueurs et tatoués du monde entier. Et ce, si près de chez nous !

Le mondial du tatouage cette année, c’était donc : 3 jours – 4, 5 et 6 mars – pour plus de 350 tatoueurs venus de 35 pays différents – Etats-Unis, Pays-Bas, Belgique, France, Italie, Grèce, Russie, Thaïlande, et j’en passe évidemment… – des concours, des concerts généralement du rock bien costaud, des rencontres et surtout, beaucoup beaucoup d’encre.

Après l’expo Tatoueurs, tatoués au Musée du Quai Branly qui a quitté les lieux le 18 octobre dernier après plus d’un an d’exposition, Paris met une fois de plus l’accent sur cet art à part entière et on adore ça !

D’ailleurs, puisqu’on parle de ce qu’on adore, c’est un tatoueur liégeois, JP Mottin du shop Grizzly Inc, près de la gare de Liège Guillemins, qui a remporté le prix de la meilleur pièce de l’évènement avec un tatouage en dotwork remplissant presque l’entièreté d’un dos. C’est quoi le dotwork ? On a la photo, ne vous inquiétez pas. Attention les yeux, ça envoie du lourd ! On ne veut même pas savoir combien d’heures a nécessité cette œuvre d’art.

global.slack-imgs.com

Photo by Marc Delporte Photography // Model : Lia November

Dans les allées, les tatoueurs ne chôment pas un instant. RDV sur RDV, ils n’ont pas une minute pour souffler. Quant aux tatoués, la douleur se lit au premier coup d’oeil sur le visage de certains alors que d’autres semblent visiblement habitué à cette épreuve. On vous a dit que les tatoueurs venaient des 4 coins du monde mais on a oublié de préciser que, évidemment, les tatoués aussi étaient tous d’origines très différentes. Américains, Espagnols, Britanniques, Scandinaves,… Tous venus spécialement pour se faire piquer la cuisse, le bras, l’épaule, le dos, le torse,… par des tatoueurs qu’ils n’auront sûrement plus jamais l’occasion de rencontrer. D’après ceux qui avaient la chance d’y être, il parait que les pièces semblaient plus grosses que les éditions précédentes.

Le mondial du tatouage a donc, une fois de plus, rassemblé beaucoup de monde en un week-end. On n’a pas encore les chiffres de cette année mais, ce sont 32 000 personnes qui étaient au rendez-vous de cet évènement piquant il y a un an. Vu l’engouement autour de l’évènement cette année encore, les aiguilles nous disent déjà à l’année prochaine pour une 5ème édition made by Tin-Tin.

Contre tout attente, c’est la marque automobile Nissan qui a surpris l’assemblée à l’occasion du Mondial. Une collaboration avec Tin-Tin est apparue pour donner naissance à une nouvelle Nissan Juke toute tatouée. MMh la chanceuse… Comme quoi, tout arrive !

piwee net

piwee net2

nissan

Un peu de légèreté avant de vous dire au revoir
BuzzFeed était sur le coup et nous propose un article sur les 18 meilleurs looks rencontrés au Mondial du Tatouage. Ca se trouve ici et je vous invite vivement à cliquer car ce n’est sûrement pas ce à quoi vous vous attendez. En tout cas, chez NOW, on a bien ri.

Si vous voulez suivre l’actu de l’évènement et espérer avoir un RDV pour l’année prochaine, ils sont actifs sur Facebook et ils ont même un blog et bien sûr une site internet.

Allez, salut.

Commentaires