Hey les gars, aujourd’hui parlons un peu du Japon et de ce que nous en connaissons. Pourquoi ? Parce qu’il se trouve que cette année marque les 150 ans de relation d’amitié et d’échange avec le pays du Soleil-Levant.
Pour le pékin moyen, on pourrait dire que la culture japonaise se réduit plus ou moins à ça :

et ça :


ou ça :

ou encore ça :

On en conclura que pour la majorité d’entre nous, c’est normal au Japon (et encore, la décence m’empêche de publier un tas d’autres petits clips à base de tentacules très très « instructifs »).

Toutefois, ce qui a filtré de la culture japonaise et nous a atteint durant notre enfance et notre adolescence, outre les voitures, laptops, consoles et autres appareils portables, est ma foi peu représentatif de l’ensemble, laissant croire que le japonais moyen est un psychopathe éduqué à la J-Pop et au jeux vidéos de battlemechs, qui mange des trucs vivants (Quelle cruauté ! Que font les vegans ?) et dont le but secret est de construire des robots tueurs afin d’envahir le quartier / Starbucks / lieu touristique le plus proche / monde / autre (biffez ce que vous voulez). Nous ne pourrions pas avoir plus tort.
Cette terre ancestrale de culture et de tradition a déjà suffisamment fourni à l’humanité des preuves de son raffinement intellectuel et artistique, dont voici quelques témoignages dans divers domaines  comme la peinture :

La Grande Vague de Kanagawa

le théâtre :

 

le cinéma :

Ran, Akira Kurosawa, 1985

et bien d’autres merveilles encore. Si découvrir d’autres facettes de la culture japonaise vous intéresse, sachez que de multiples événements sont organisés en ce sens à Durbuy (et à travers la Belgique) cette année dont notamment l’exposition d’Akiko Miyano, Pierre Alechinsky & Peter Bramsen (Lithographies et sculptures) qui a ouvert ses portes depuis le 13 février, mais dont le vernissage bat son plein aujourd’hui (conférence de Peter Bramsen à partir de 15h, vernissage à 18h). Tout au long de l’année 2016, on pourra également découvrir le jardinage, la gastronomie, les arts graphiques, les sports, les traditions ainsi que les différents courants théâtraux japonais. Ce jubilé se clôturera le 25 novembre par une démonstration d’arts martiaux traditionnels, parce que rien de tel que de glorifier une belle amitié pacifique par un spectacle de tartes, de paires de baffes et de coups de pied retournés dans la tronche. Kiai !

Pour plus d’informations, consultez ce site internet afin d’être tenus au courant de toutes les activités représentées.

Sayonara et bon week-end !

Commentaires