Fruit d’un délire entre potes fans de glisse, le premier modèle « Vans » qui était à l’époque « Van Doren Rubber Company » sort en 1966 en Californie. Simple, déclinable dans toutes les couleurs et motifs possibles mais surtout confortable, le modèle aura directement un franc succès auprès des riders en tout genre. Mais très vite, la Vans sort des skateparks pour se retrouver dans les rues, les cours d’écoles, aux pieds de jeunes n’étant pas assez habiles ou trop douillets pour le skate mais ayant envie d’avoir l’air cool quand même.

En 50 ans, la Vans a été portée par des groupes sociaux très différents, et ce, pour le meilleur et surtout pour le pire.

-Les Emos de la génération Skyblog: Mauvais souvenir pour certains d’entre vous ayant participé au mouvement Emo et ayant fièrement exhibé votre style douteux et votre haine pour vos parents sur votre skyblog « d3ath-4ngel-x3″… La Vans, surtout le modèle slipper (qui s’enfile tel une pantoufle) à la Pete Wentz, était une pièce phare de votre panoplie de jeune qui déteste la vie… Mais attention, pas la Vans sobre, que neni, la Vans mauve fluo ou à têtes de mort s’il vous plait, avec des lacets arc-en-ciel pour les plus audacieux.

-Les Teen Tumblr Girls: Mouvement très 2010, la Tumblr Girl à 14ans est elle aussi un peu déprimée (vous comprenez bien qu’à 14 ans on a souvent le cœur brisé par l’homme de notre vie ayant osé mettre un terme à notre relation de 1 mois, 2 semaines et 5 jours pour sortir avec notre meilleure copine, du coup on déprime) et repost des photos sans âme avec des citations dessus de la profondeur d’une flaque d’eau du genre « Love is the answer inside your question« . Ah oui, elle est bilingue! Bref elle rêve d’amour, de liberté, de partir en road trip en Californie parce que putain les States c’est trop cool, elle porte des Vans à lacets bleu ciel ou rouges avec un jeans ultra slim et un sweater à capuche comme quasi tout le reste de ses copines.

-Les mecs sapés comme des skaters mais qui sont des vrais clinches en tous types d’activités physiques: En général il fait de la guitare, ou mieux, du ukulélé pour compenser son manque de coolitude, il porte exactement les mêmes fringues qu’un skater à l’exception près de la casquette qui est souvent remplacée par un chapeau en paille en mode Jazon Mraz (qu’il écoute en boucle, d’ailleurs). Il est souvent la raison pour laquelle les filles de la catégorie du dessus postent des citations gnangnan sur leurs réseaux sociaux.

Cependant, cette année ce sont les modeuses qui s’approprient la marque de skaters et elles craquent pour un modèle en particulier: la Vans Milton. Haute ou basse, avec une semelle plus épaisse et la ligne graphique apparente sur le côté, les modeuses en tout genre se plaisent à se la jouer cool ou plus sophistiqué avec des pompes vachement plus confortables que des talons aiguilles. En espérant que le modèle ne devienne pas pour autant la prochaine Nike Air Force ou plus récemment, la Stan Smith, porté à outrance par tout le monde et n’importe qui jusqu’à overdose.

vans3vans2vans1

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur ce, on vous laisse avec les conseils pour (bien) savoir skater de Natalie Westling, jeune skateuse, mannequin et nouvelle ambassadrice de la marque.

Commentaires