On revient 9 ans en arrière, en 2007, Pierre Hamblenne n’avait que 19 ans et suivait des études à l’Université de Liège. C’est cette même année que Pierre se fait connaître par la création de sa ligne de vêtements que vous connaissez tous : J&joy ! Entrepreneur, designer, créateur, Pierre porte toutes les casquettes et lance son entreprise, une affaire de famille il parait… A la base, J&joy ne proposait que des polos et maintenant ? Aujourd’hui, la ligne de vêtements ne cesse d’évoluer, de collection en collection et Pierre s’est entouré des meilleurs pour ne plus avancer seul dans cette aventure qui s’est révélée bien plus bénéfique que prévu. Aujourd’hui, la styliste de J&joy s’appelle Aurore Schiepers et c’est d’elle qu’on va vous parler…

2012_JJoy

Portrait d’une liégeoise qui passe du rêve à la réalité

Nandrinoise plus précisément, c’est sous l’influence de Coco Chanel et Yves Saint Laurent qu’Aurore a toujours rêvé de devenir styliste. Il y a quelques années, elle en rêvait. Aujourd’hui, elle dessine les collections femmes et petites filles pour une marque connue de tous : J&joy.

Les plus envieuses vont se demander mais comment ? Aurore est entrée en contact avec Pierre grâce à un concours organisé par Pierre lui-même dans l’école de stylisme d’Aurore. Après 3 mois de stage en Haute Couture à Paris, elle ne voulait pas s’arrêter là et a pris le taureau par les cornes en demandant à Pierre un stage de quatre semaines chez J&joy. Depuis, Aurore n’est plus jamais repartie…

Évidemment, tous les métiers, même les plus cools et convoités, ont leurs inconvénients, ou plutôt leur difficultés. Pour Aurore, rien n’est plus stimulant que de voir naître ses créations à partir de ses croquis. Mais obtenir le vêtement imaginé est très difficile. Ça représente des jours de réflexion, de recherches, de travail, de discussions avec les fournisseurs. ça demande énormément d’énergie et de patience, ce qu’on oublie parfois quand on achète nos fringues…

C’est sans surprise qu’Aurore avoue puiser son inspiration sur les réseaux tels que Pinterest et Instagram. Les idées et les ambiances qui y sont proposées sont sans cesse renouvelées et à la pointe de la mode. Mais à l’ancienne, Aurore chine aussi dans les magazines de mode.

Si vous voulez l’avis d’une experte, Aurore a dévoilé les pièces qu’elle préférait cette saison chez J&joy ! On a entendu parler de la veste dame grise, d’un short avec de la dentelle blanche, d’une chemise en jeans… et bien sûr d’un bomber gris indigo avec des touches de fushia (le bomber, le nouveau must have…)

Made with dignity

C’est que J&joy revendique ! Un détail pour certain mais qui a de l’importance pour Aurore.

« C’est important pour moi de savoir que les droits de l’homme sont respectés pour la réalisation de nos vêtements. Pas de travail pour les enfants, des bonnes conditions avec des usines propres et sécurisées, la base d’un travail honnête. »

On continue sur notre lancée et on vous propose maintenant de découvrir la tendance mode qu’Aurore n’a jamais comprise. Venant d’une styliste, c’est que ça doit être évité… Roulement de tambour : le legging sous une jupe/robe. Ici, on a une copine de Cristina Cordula. Définitivement, le legging n’est pas le bienvenu dans la sphère de la mode.

Même si J&joy réalise au quotidien le rêve de petite fille d’Aurore, il y a d’autres marques qui la font rêver et avec qui elle rêverait de collaborer. Par exemple : Scotch and Soda, IKKS, H&M. Si vous passez par ici, contactez là n’est-ce pas…

Puisque c’est les vacances de Pâques et que vous êtes peut-être sur le départ pour Londres ou Paris, surtout ne partez pas sans lire ce qui suit ! Aurore vous conseille ses endroits préférés, qu’on parle de fringues, de bouffe ou simplement d’endroits magiques !

A Londres, Aurore vous conseille Oxford Street et Regent Street et évidemment Carnaby Street pour chopper les plus beaux vêtements ! Si vous avez faim, foncez à l’Open Market de Camden Town. Et si vous voulez des étoiles plein les yeux, allez vous promener chez Harrods sans plus tarder !

Pour ceux qui ne parlent pas anglais, à Paris, Aurore vous conseille les boutiques de fringues du Marais et le salon de thé de Ladurée sur les Champs-Elysées pour un petit break. Et votre plus beau souvenir se trouvera sur la terrasse du Sacré Cœur d’où vous pourrez admirer les toits de Paris.

C’est beau, c’est belge, c’est wallifornien, c’est Aurore Schiepers !

Et si vous voulez aller faire un tour sur leur site, le voilà.

Allez, salut.

 

Commentaires