L&M est une nouvelle originale écrite par notre Grand Timonier / Maître suprême / rédacteur en chef Helmond Bastard et illustrée par Pascal Braconnier (un autre sbire, comme moi). Vous en découvrirez un extrait chaque jour de cette semaine de fin d’octobre. Bonne lecture !

Across Wallifornia

L & M

Texte : Helmond Bastard – Illustrations : Pascal Braconnier

Deux pauvres âmes se télescopent sur l’autoroute de l’ennui. Lui est atteint d’une lente dégénérescence du cerveau, elle est à la limite de ce qu’il convient d’appeler une personne normale. Sans se soucier des apparences, ils se frottent l’un contre l’autre à l‘arrière d’une bagnole garée sur une aire d’autoroute. Ils sont à la recherche d’une sensation qu’ils ont peut-être connue un jour mais cela n’est pas certain.

Ce qui l’est, par contre, c’est que L. et M. trouvent dans ces caresses mutuelles un réconfort à leur disgrâce personnelle. On peut s’interroger longuement sur les caractéristiques esthétiques de l’agglomérat viandeux qu’ils forment à l’instant mais, reconnaissons-le, la circonstance ne supporte pas le détail.

illu-2

Lentement, L. se redresse, sans oublier de passer ses mains sur chaque centimètre carré du corps de sa partenaire. Il caresse, flatte, touche, effleure, frôle et glisse tant qu’il peut. Il  le fait car cela fait des années qu’il ne l’a plus fait. Ou du moins, sans que cela n’ait eu pour résultat de provoquer un cataclysme.

« Sa langue dans ma bouche…

Sans que cela ne soit un effort.

Une obligation. Par envie.

Simplement, parce qu’il est naturel que cela advienne…. Je ne me fais aucune illusion : il ne m’aime pas. Mais quel plaisir ! Voluptés en cascade, inondations d’inattendus., expectatives enivrantes. Je revis ! Je vis. Et c’est grâce à lui. »

C’est en ayant à l’esprit ces quelques mots que M., sans vraiment s’y attendre, se noya une poignée de secondes dans les flots de l’orgasme.

Puis, plus rien. La vie reprit son cours et L. le sien : dynamique des marchés, customer insights, tendances & raffinement. Qu’on ne se méprenne pas : M. est heureuse des perspectives offertes par cette sauterie expresse : pas d’attachement, pas de projet, pas de nécessité à s’entendre. Le sexe supporte à lui seul les fondamentaux de leur liaison, aussi courte fut-elle.

Il fallut attendre plus de trois semaines pour que leurs chemins se croisent à nouveau. (à suivre…)

illu3

Commentaires