Votre magazine préféré s’est laissé prendre en otage pour ces quelques pages par la plus ardentes des divas liégeoises. Vous l’avez peut-être découverte dans “Belgian got Talent”, ou admirée dans le “Karbon cabaret”. Peggy Lee Cooper a relevé plus d’un défi et sort d’ailleurs son premier album très prochainement. Peggy Lee c’est la femme la plus virile et la plus glamour que vous puissiez rencontrer, un personnage complexe qui se dévoile pour le plaisir des yeux dans ces 6 pages dont elle est l’unique maîtresse. Mesdames et messieurs bienvenu dans le monde fantastique de Peggy Lee Cooper.

Peggy Lee Cooper

par Hélène Molinari

Peggy Lee Cooper fume, boit, baise et passe à la télé. C’est une star de cabaret et comme elle le dit si bien “stars are ageless”. N’essayez donc pas de savoir son âge.

« Je sais que j’ai connu deux guerres. Maintenant est-ce que c’étaient les guerres mondiales, est-ce que c’était la guerre de Crimée ou la guerre de succession d’Espagne ? Ça peut aussi être les deux guerres du Golf ? J’ai connu deux guerres. C’est tout ce que je peux dire.”

Sa vie privée est tout aussi mystérieuse, elle commence souvent une réponse à ce sujet par une sorte de grognement sexy avant de se refermer en esquissant un sourire coquin.
Mariée douze fois, divorcée douze fois. Enfin plutôt onze puisqu’après un moment de réflexion, Peggy se souvient :

“Ah oui ! Staline est mort !”

En ajoutant que celui-là correspond à une époque qu’elle a particulièrement appréciée :

“tous ces uniformes partout ! Et la moustache !”

Et pour le nombre d’amants ?

“Il n’y a pas assez de place dans cet article pour tous les évoquer !”

Peggy Lee Cooper boit alors une gorgée de vodka, tire sur sa cigarette.

Questions à Peggy Lee Cooper :

  • Une recette cocktail ?

Je recommande le « tequila suicide ». Tu sniffes le sel, tu bois la vodka, tu te mets le jus de citron dans les yeux. Ça fait des yeux miroirs, c’est très joli.

  • Les conseils beauté de Peggy Lee Cooper ?

Evitez le papier de verre pour les peelings, le masque au gras de canard fonctionne très bien pour repulper la peau, recyclez vos vieux fonds de rouge à lèvres pour en faire du fond de teint pour le carnaval, quand vous mettez du vernis à ongle, pour écarter les doigts de pieds, mettez des croquettes entre, des croquettes congelées, parce qu’autrement ça s’écrase entre vos gros doigts de pied. Sinon, évitez de plonger la tête dans la friteuse. Ça ça fait beaucoup de dégâts. Et on n’a jamais trop de maquillage. Pour moi la bonne dose, c’est quand on te colle une gifle et qu’après y’a quinze jours de brouillard. Ça c’est que tu as mis juste la bonne dose de maquillage.

  • Une insulte préférée ?

On dirait qu’on lui a foutu l’feu et qu’on a essayé de l’éteindre avec une pelle.

  • L’endroit le plus insolite pour faire l’amour ?

Dans le coffre d’une Fiat 500. Vous devriez essayer. C’est comme l’arrière d’une Camaro, mais beaucoup moins classe.

  • Le deuxième endroit le plus insolite ?

Chez Bart de Wever. Mais pas avec lui.

  • Vous faites du sport ?

Soyez pas vulgaire s’il vous plaît.

  • Un animal de compagnie ?

Un cochon angora laineux d’appartement qui s’appelle Tchaïkovski.

  • Un avis sur la Syrie ?

La scierie ? C’est là qu’on coupe le bois !

Extraits de l’article “et Dieu créa la femme” par Hélène Molinari dans C4 n°218, automne 2013

Une actualité chargée

Chanteuse, meneuse de revue, productrice, performeuse, photographe, Peggy Lee Cooper est sur tous les fronts. Elle a chanté dans les plus grandes salles de Belgique, du
Théâtre National au Beursschouwburg en passant par La Zone (où elle donne des ateliers cabaret), Les Chiroux, Le Théâtre de la Toison d’Or, Le Casino de Bruxelles, L’Os à Moelle, la Place Saint Lambert pour Karbon Kabaret; et à Paris, au 104, au Bus Palladium, au Tango. Elle a partagé la scène avec Miss Dirty Martini, Lydia Lunch, Maurane, Kitten DeVille, Plastic Bertrand, Lio, Sacha Toorop et vient de signer une reprise très remarquée du groupe punk Cocaïne Piss sur leur single Cosmic Bullshit.

Alors quelles sont les grandes nouvelles pour cette saison ?

L’album

Les tabloïds wallons ne parlent que de ça depuis des mois. On la voit partout (surtout sur scène) accompagnée d’un fringuant jeune homme bien connu du circuit rock: Emmanuel Delcourt (MLCD, Roscoe, Alice on the Roof). L’info vient de tomber, ils nous préparent un album ! La Cooper nous a confié ce scoop avant d’ajouter «Les bases seront le blues et le jazz, voix rauque, cuivres, contrebasse, un bar miteux au fin fond du texas. Du Tom Waits en perruque et talons». L’enregistrement de ce premier opus est prévu pour février prochain et la sortie au printemps 2017.

Le Concert de Noël au Pot-Au-Lait

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine (Au Pot-au-Lait, en décembre dernier pour être exact), Peggy Lee Copper a déchaîné les foules en délire avec son désormais légendaire « Massacre de Noël ». Ce soir là, tout est passé à moulinette, d’Elvis à Scorpions, réduisant en miettes les tympans des quelques 160 spectateurs ébahis devant tant de beauté (ou d’horreur, c’est selon). Vu le succès triomphal de ce gala à guichets fermés, elle remet le couvert cet hiver avec la même équipe : Manu Delcourt aux instruments et Fräulein Lily Dahl, sa fidèle choriste apathique. Rdv le 27 décembre 2016 à 20h au Pot pour «J’ai les boules! Peggy Lee Cooper massacre Noël II».

Maîtresse de Cérémonie à L’Os à Moelle (Bxl) pour le Sassy Cabaret

Quand elle ne chante pas, elle cause. Et pas qu’un peu. C’est pour cela que depuis un an, elle présente les spectacles de cabaret à L’Os à Moelle, de sa grosse voix graveleuse. Ces éditions mensuelles rassemblent des artistes venus des quatres coins du monde (musiciens, acrobates, Music Hall, effeuilleuses). Un programme différent et inédit à chaque représentation. Et cerise sur le gâteau, Miss Cooper chante aussi quelques chansons… (www.osamoelle.be)

Les scènes ouvertes cabaret à la Zone (Lg)

Un mois sur deux, la scène de la Zone s’ouvre à toutes celles et ceux et autres qui veulent y présenter un numéro de cabaret. Initiées il y a un an par Peggy, ces scènes ouvertes sont devenues une étape incontournable des amateurs de spectacles. «Le public est souvent étonné de la richesse et de la qualité des numéros. Liège regorge de talents qui ne trouvent pas de scènes où s’exprimer, celle-ci est est faite pour eux.» Et le tout est présenté par La Cooper, herself. (www.lazone.be).

Comment suivre l’actualité de Peggy Lee Cooper ?

Facebook, Youtube et Soundcloud : Peggy Lee Cooper
Url : www.peggyleecooper.com

Crédits

Photographies : Andréa Dainef et Dominique Houcmant/Goldo
Costumes : Marie-Hélène Balau et l’atelier costumes du Théâtre de Liège
Texte : Hélène Molinari & Peggy Lee Cooper
Sur un idée de : Jérémy Alonzi

Commentaires