Dans notre numéro d’automne 2016, on vous avait déjà présenté Loïc, le badass vaillant, même pas la trentaine, qui s’apprêtait à s’échapper de la platitude belge pour rejoindre la Thaïlande pédestrement et sans luxe. Il nous avait juré de nous tenir au jus de ses péripéties, et c’est qu’il n’a pas fait son gros malin renieur puisqu’il nous a livré ses premiers pas chez nos voisins germains, dans les montagnes oxygèneuses autrichiennes et au beau pays qui botte.

Le grand départ était le dimanche 12 décembre, une bonne vingtaine de personnes était là. Mes jambes tremblaient de la même manière qu’avant de passer le permis de conduire! Puis quand la marche a débuté, l’esprit a allégé tout ça. J’ai marché d’une traite jusque Verviers, là je trouve un train pour Aachen à 6,10€, du coup, je le prend!

Le lendemain je suis déjà à München, où je rencontre un gars franchement sympa, Rahul, un indien qui d’ailleurs viendra travailler sur Liège en septembre! Je lui ai dit de passer par le Lou’s Bar pour avoir les infos utiles sur la ville!

L’Allemagne n’est pas très dépaysante, je décide donc d’accélérer le voyage jusque Innsbruck, j’y reste deux jours et prends l’air frais de la montagne grâce à une longue randonnée/grimpette sur le flanc de la montagne.

Puis je voulais me réchauffer en Italie, et là, coup de foudre: la langue, la nourriture, les gens, le caffè… Ma che bel paese!!! Padova, Venezia, Treviso,… Je trouve un B&B à Treviso où une nonna ne cesse de me parler en italien en me demandant si capisce quello che dico et oui! Oui, oui! J’arrive à comprendre et à me faire comprendre! Et heureusement que son petit fils parle parfaitement anglais pour m’expliquer l’essentiel.

Pour la suite je passe par la Slovénie puis je reviens en Autriche à Vienne. Ensuite direction Hongrie, Croatie,…

Commentaires